Bienvenue dans le village de Barisis aux bois (Aisne).
 
 

Autre sites

Châteaux & abbayes de l'Aisne

Citroën DS & ID

Belleau

Barisis est situé en lisière des forêts domaniales de Saint-Gobain et de  Coucy-Basse. Le village est au creux d’une vallée boisée. Au cours de la guerre 1914-1918, Barisis est occupé par les Allemands. Lors du retrait de ceux-ci sur la ligne Hindenburg en 1916, le village est entièrement dynamité. Les habitants furent évacués. Seuls subsistent un pan de mur rue des Dames et les murs de l’abbaye.  Barisis est alors sur la ligne de front. La ligne Hindenburg passe sur les hauteurs du village et les vestiges des cagnas du côté du chemin « des Boches » attestent encore aujourd’hui de leur présence. La forêt comporte encore aujourd’hui de nombreux vestiges de tranchées, de trous d’obus, les carrières de pierre furent  occupés par les Allemands. A Bernagousse se trouvait un hôpital de campagne toujours visible actuellement.

La fin de la guerre fait découvrir un village complètement ruiné. Les Barisiens vivent dans les « métros », des abris de tôle. Quelques unes des baraques provisoires subsistent encore aujourd’hui. Une colonie française de Shangaï comme l’indique une plaque commémorative située à la mairie de Barisis participe financièrement à la mise en place de l’électricité. En 1922, le maréchal Joffre attribue un don de 110000 francs pour la reconstruction du village. Le village reçoit la croix de guerre avec palmes. Un architecte M. Pinard dresse les plans des nouvelles maisons et de l’église. L’entreprise Chorin a formé des maçons dont les descendants habitent toujours Barisis. La pierre ne fut reprise que pour la mairie, un café et une maison rue des Dames. Une briqueterie fut construite face à l’abbaye pour approvisionner les constructions de Barisis.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Barisis est en zone interdite. Les carrières de Bernagousse servent de dépôt de munitions et une route pour chars est construite. Les plaques de béton apparaissent encore sous le gravillon. Les Allemands feront sauter un dépôt de munitions en se retirant au lieu-dit « Trou de l’explosion » aujourd’hui en grande partie rebouché. Des résistants seront tués près de l’abbaye.

La rue du marais avec au fond l’hôtel du chat

Barisis avant 1914, des images à jamais perdues

La mairie avant 1914

L’abbaye avant 1914

Cimetière et cagnas boches

L’église avant 1914

Vue générale

L’étang de l’abbaye

Rue d’enneville

Vue prise de Barnabas, actuelle rue de la gare

La première gare

La première gare

Grotte Bernay au hameau de Bernagousse

Vue du clos des vignes

La seconde gare reconstruite après 1918 et détruite à son tour pendant la seconde guerre mondiale

La seconde gare reconstruite après 1918 et détruite à son tour pendant la seconde guerre mondiale

L’étang avant 1914, aujourd'hui remblayé.

1915 : l'occupation allemande (document exceptionnel)

La sucrerie

L'abbaye avant sa destruction

Le Familistère

La Fourcière

La mairie

 

 

La rue menant à Septvaux

 

 

Le village fut entièrement détruit en 1916. Une seconde gare fut reconstruite dans les années 1920, elle sera également détruite pendant la seconde guerre mondiale. Les cagnas subsistent, les carrières sont maintenant en partie obstruées, l’étang a disparu, un projet de piscine fut élaboré pendant la seconde guerre mondiale mais ne vit jamais le jour. Un cimetière militaire existe à Bernagousse près de l’ancien hôpital militaire situé dans une carrière.

Dès 1919, la reconstruction commence, tout d’abord les opérations de déblaiement, puis des abris de fortune, des baraques provisoires sont construits.

Baraques provisoires
Rue de la gare

La place à la fin des années 1920

Hôtel du grand cerf

Coopérative et mairie provisoires

La dernière gare aujourd’hui maison particulière

 Centre de Barisis, future place

L'étang

Rue de l'église

Café de la mairie

La seconde gare

Rue des dames

Carte postale "70"

Vue aérienne

L'église reconstruite

Vue générale (route de Bernagousse)

Le cimetière de Bernagousse

Vue générale

La boulangerie

 

 

Bernagousse

 

 

Je suis à la recherche de toutes cartes postales ou de photos de Barisis. Envoyez-moi vos scans, merci d’avance.